Fermer

Recherche avancée dans le catalogue

  • Yunco

    Yunco

    Son diplôme de designer textile en poche, Pauline Cottereau Junker (Yunco) débute aux côtés
    de la créatrice Christelle Le Déan (marque «Robert Le Héros»).
    Elle propose une collaboration à Anatopik pour la collection
    Automne-Hiver 2008 et crée "Nain", "Sucrerie" et "Hibou"
    qui remportent un vif succès. Depuis, ses dessins, collages et maquettes
    font naître des motifs décoratifs («Forêt», «Plume», «Kokeshi»…)
    ou des créations plus rétro («Paris», «1920», «Dolcevita», «Fifties»…).
    Pauline aime aussi nous conter des histoires...«Chaperon» est
    d’ailleurs devenu l’un des motifs phares de la marque.

  • Marie-Rose Boisson

    Marie-Rose Boisson

    Ayant une formation de danseuse au conservatoire de Nantes, Marie-Rose Boisson avait tout d'abord commencé l'illustration comme une passion.
    Diplômée des Beaux-Arts de Rennes et de l'Esnam de Charleville-Mézières, elle travaille 7 ans en tant que styliste dans un atelier de création d'accessoires de cérémonie haut de gamme. L'illustration s'est rapidement transformée en évidence. À l'image de son parcours, elle puise son inspiration dans des domaines assez différents : la mode, le spectacle, la décoration intérieure, la musique...
    Pour la collection printemps été 2016, elle vous emmène sous les océans avec le thème "20 000 lieues".

  • Sophie Adde

    Sophie Adde

    Après une maîtrise d'arts plastiques à Paris et une longue expérience de designer textile, l'univers de Sophie Adde s'est partagé entre trois passions. La botanique qu'elle a découvert en créant des fleurs pour les tissus, les voyages avec de belles expériences à New York et un énorme coup de coeur pour l'Asie, et enfin l'enfance pour laquelle elle adore créer les illustrations. ( " Linh et la Fleur du bonheur ", et " Une Année, mon bel imagier " Ed. Le buveur d' Encre. )
    Après avoir été éditée par la Marelle sur des bijoux, cabas et papeterie, c'est  Aquarupella cette année qui présente une très belle collection de cartes postales, calendrier et carnets, autour de ses tableaux.
    Auteur de "Dame pivoine" pour la saison printemps été 2016, retrouvez aussi ses fleurs et ses couleurs dans des restaurants et bars comme "Chez Prune" et " Le P'tites Indécises" à Paris.

  • Adolie Day

    Adolie Day

    Adolie aurait pu naître dans l'océan Atlantique, mais c'est à Nantes qu'elle grandit et apprend le maniement de la plume, de l'encre et du pinceau...
    Tout d'abord graphiste dans la mode enfantine, où elle côtoie entre autre
    les univers de Kenzo et Catimini, elle vole aujourd’hui de ses propres ailes
    en tant qu’illustratrice. Ses petits personnages poétiques et rétro sont le fruit d’un travail de création que l’on retrouve sur de nombreux objets édités par
    La Marelle ou encore dans une série de livres.
    Pour la collection Anatopik de l’été 2013, elle réalise le motif «Adolie Day».

  • Marie Desbons

    Marie Desbons

    Marie Desbons, jeune illustratrice depuis 2007, signe déjà de nombreux livres jeunesses. Ses illustrations sont vives et colorées et allient plusieurs techniques : la gouache, le crayon de couleur, le collage et parfois l'outil informatique.
    Pour la collection printemps été 2014 d'Anatopik, elle a crayonné un paysage de savane africaine où grouillent de nombreux animaux cachés dans une végétation luxuriante... appelé "Safari".

  • Chloé Rémiat

    Chloé Rémiat

    Chloé se définit elle-même comme étant «sculptrice de papier».
    C’est en effet la technique  du papier mâché qu’elle utilise, associée à
    l’illustration, pour créer ses petits personnages.
    Sa première collaboration avec Anatopik date de 2010 avec le motif
    «Confiture de fée», thème récurrent dans son travail et fortement
    inspirée par sa gourmandise ! Le motif «Hansel & Gretel»
    (Hiver 2011) propose également de s’évader dans un monde
    de sucreries aux couleurs acidulées.
    Chloé Rémiat a réinterprété «Alice aux pays des Merveilles» en 2011,
    «La Princesse au Petit Pois» en 2012. "Gribouille" fait son entrée en septembre 2012 et sera ré-édité l'hiver suivant. "Coccinelle" et "Boucle d'or" font leur apparition en 2013.
    Pour la collection printemps été 2014, c'est "La fée clochette" qui nous fait voyager !

  • Cocotte en papier

    Cocotte en papier

    Après s’être pliée en quatre pour devenir graphiste, Laëtitia (de son vrai nom) se révèle illustratrice dans l’âme. Elle jongle entre crayons, peinture et collages pour donner des couleurs à ses rêves de petite fille. Et c’est dans cet univers un brin espiègle, qu’on se laisse embarquer pour écouter ce qu’elle à envie de nous raconter.

  • Anne-Marie Hugot

    Anne-Marie Hugot

    Depuis sa tendre enfance, Anne-Marie n’a jamais lâché ses crayons…
    Devenue grande, elle met aujourd’hui son talent au service de la création.
    Graphiste et illustratrice en agence de communication, elle s’adonne
    également au plaisir d’imaginer et de mettre en couleurs des livres
    pour enfants. Depuis le motif «Féerie» en 2012, elle nous fait partager
    toute son inspiration poétique à travers les motifs «Saveurs menthe»,
    «Belle au bois dormant»… L'illustration «Cages à oiseaux» a été sélectionnée
    et été éditée en partenariat avec Clairefontaine pour une collection papeterie.

  • Lucie Brunellière

    Lucie Brunellière

    Lucie l’a toujours su…quand elle sera grande, elle dessinera !
    Son diplôme des «Arts Décoratifs» en poche, elle réalise enfin
    son rêve et collabore avec un éditeur de cartes postales et divers
    magazines jeunesse. Mais en plus Lucie coud, Lucie colle, Lucie bricole…
    De nature joyeuse et rêveuse…ses illustrations s’intègrent parfaitement
    à l’univers d’Anatopik. «Wonderful» et «Pirate» le prouvent bien !

  • Mayalen Goust

    Mayalen Goust

    Diplômée d'une école d'arts appliqués Mayalen a réussi à faire de sa passion son métier. Illustratrice de livres pour enfants, elle privilégie les illustrations, rondes, fluides, légères et colorées créant ainsi un univers unique et poétique. Mayalen a illustré pour Anatopik le célèbre conte "Peau d'âne" pour la collection automne hiver 2015.

  • Peggy Nille

    Peggy Nille

    C'est sac au dos que Peggy Nille voit les chauves souris géantes du Sri-lanka, vogue sur la baie d'Along, traverse le Vietnam jusqu'à Saigon, voit de trop prés les rhinocéros du Kruger parc et déguste des Kânom Tcheep en Thaïlande... Illustratrice passionnée par les voyages, elle créé pour Anatopik, un hommage au douanier Rousseau avec le motif "Paradis Perdu". Elle y cache dans une jungle luxuriante, des animaux exotiques.

  • Sophie Griotto

    Sophie Griotto

    C’est en agence de publicité que Sophie a développé son goût
    pour l’illustration. Son style épuré et contemporain se prête
    parfaitement aux dessins de mode et «la femme» s’est vite imposée
    comme son sujet favori. Illustratrice pour des magazines, elle se
    passionne également pour les livres jeunesse. Crayonné, peinture,
    tissu, le travail de Sophie est le résultat d’un mélange de techniques
    et de matières et c’est ce qui fait sa richesse… Pour la collection
    Anatopik de l’hiver 2010, elle réalise les motifs «Saint-Germain»,
    «Citadine», «Café» et «Urbain».

  • Alexandra Petracchi

    Alexandra Petracchi

    Dans sa vie rêvée, Alexandra Petracchi est une fée. Au cours de ses voyages de l’imaginaire, elle vole d’arbres, en fleurs, en compagnie d’étranges créatures, de femmes piquantes et d’animaux sortis d’un autre monde. Dans cet univers onirique qu’elle crée du bout des doigts, l’illustratrice nous raconte sa vision du monde, un monde où elle ne se refuse rien. Elle danse et virevolte entre les dessins qui font rêver les enfants, illustrant des albums, des récits pour la presse. Comme si cela ne suffisait pas, elle co-écrit, joue, met en scène des spectacles qui émerveillent les petits et les grands. Pour la collection Anatopik de l’hiver 2013, elle signe le motif «Oiseau de feu».

  • Audrey Gessat

    Audrey Gessat

    Audrey est illustratrice…mais illustratrice en volume. Elle se dit même
    «patamodeleuse » ! Ses personnages et décors prennent vie grâce au
    modelage, au dessin et au travail du tissu et du papier. Elle réalise
    régulièrement des images pour la publicité, revues pour enfants et maisons
    d’édition. En véritable passionnée, Audrey organise des ateliers pour
    enfants dans les écoles et les salons du livre. Sa collaboration avec Anatopik
    a donné vie au motif «Poisson» et à la petite «Sorcière» tant convoitée !

  • Anna Ziliz

    Anna Ziliz

    Après des études de stylisme et de communication visuelle, Anna Ziliz
    se tourne vers la direction artistique pour le compte de grands groupes industriels.
    Ses illustrations seront ensuite appréciées dans les domaines de l'édition jeunesse, de la décoration, de la cosmétique et de la mode.
    Son univers est une proposition de voyage à celui qui souhaite s’évader.
    Ses poupées au teint de porcelaine évoluent dans un cocon intime
    et nous invitent à partager leurs secrets.
    Avec le motif «Sakura», Anna Ziliz a imaginé la baignade onirique
    d'une geisha à l'ombre d'un cerisier en fleurs, symbole de beauté éphémère.
    
Une invitation à la délicatesse d'un songe printanier…

  • Anne Wenger

    Anne Wenger

    La tête dans les nuages, Anne Wenger est née, un crayon entre les
    doigts et plein d'images dans les mirettes. Un voyage plein de volutes :
    d'abord costumière puis créatrice de vêtements, elle explore en
    parallèle l'univers du spectacle (mise en scène, décors et marionnettes).
    Créer des images la passionne. Un univers graphique et coloré,
    un imaginaire ludique et poétique et riche de plein de rencontres et
    d'expériences, elle finit par poser sa valise et devient graphiste et illustratrice.
    Anne signera pour Anatopik des motifs comme "Chapiteau" ou "Cerf-Volant".

  • David Sala

    David Sala

    David Sala est un artiste bicéphale. Auteur de Bande Dessinée et illustrateur Jeunesse,
    il se distingue dans ces deux univers à travers des propositions narratives et graphiques très différentes… Le trait de David Sala, dans ses bandes dessinées, se veut incisif, sombre, profond.
    Il tranche radicalement avec un style beaucoup plus flamboyant et coloré dans ses albums jeunesse.
    “Une image doit fonctionner d’abord dans son plus simple appareil avant d’envisager de lui donner
    plus de relief par l’ajout d’ornements et de motifs décoratifs. Un peu comme une musique, où les arrangements amplifient les harmonies de la mélodie.”